Bruxelles offre deux mois au Brexit si l'accord de divorce est voté

Press quote (Deutsche Welle)
21 March 2019

Pour Agata Gostyńska-Jakubowska, chercheuse au Centre for European Reform, il en va de la légitimité même du Parlement Européen."Il y a une certaine inquiétude que si le Royaume-Uni ne participe pas aux élections européennes mais qu'il reste encore membre de l’UE lors de la première session parlementaire, certains remettront en question la validité de la composition du parlement européen. Et cela remettrait donc en cause la légitimité de toutes les décisions futures du Parlement Européen."